maisons secti RT 2020 et RT 2012
réglementation thermique 2020
les grandes étapes d’un projet RE2020

La conception

Entre calcul prévisionnel des indicateurs et analyse du cycle de vie du bâtiment, la clé de la nouvelle réglementation, c’est la préparation qui commence dès l’avant-projet, en amont du permis de construire.

Avant le dépôt du permis de construire, un bureau d’étude engage l’étude thermique et environnementale, basée sur l’ensemble des critères établis par la RE2020.

Au moment du dépôt du permis de construire, le maître d’ouvrage remplit l’attestation n° 1 de la RE2020 qui atteste que la conception du bâtiment respecte notamment les indicateurs Bbio et le confort d’été. Cette attestation engage la responsabilité du maître d’ouvrage.

Entre le dépôt du permis de construire et la déclaration d’ouverture du chantier, le maître d’ouvrage, et éventuellement le maître d’œuvre, doivent être en mesure de justifier le respect de l’indicateur Ic construction.

Si le projet respecte ces premiers critères réglementaires, le permis de construire est délivré et la phase de construction peut débuter.

La réalisation

L’équipe de maîtrise d’œuvre et l’entreprise réalisent les travaux dans le respect des prescriptions techniques qui figurent dans le cahier des charges, en conformité avec l’étude thermique et environnementale.

A noter que des tests intermédiaires de perméabilité à l’air peuvent être réalisés pendant la construction.

Par ailleurs, des autocontrôles sont fortement recommandés à chaque étape de la construction pour s’assurer que les travaux sont réalisés dans les règles de l’art et qu’ils respectent les critères de performance attendus.

Les contrôles à l’achèvement des travaux

Les travaux sont terminés et le bâtiment est prêt à être réceptionné par le maître d’ouvrage. Il est temps de s’assurer de la conformité du chantier réalisé.

Deux critères sont évalués :

  • La mesure de la perméabilité à l’air, réalisée par un tiers indépendant qualifié : elle est directement liée à la qualité de la mise en œuvre, d’où son importance pour les entreprises et les artisans. Les seuils réglementaires à respecter sont de 0,6 m3/h.m² pour les maisons individuelles et de 1 m3/h.m² pour les logements collectifs
  • Le contrôle des systèmes de ventilation qui intègre une mesure des débits aux bouches. Il est réalisé par un tiers indépendant qualifié ou par l’entreprise en autocontrôle si elle bénéficie d’une qualification dédiée.

Un contrôle global est réalisé et une attestation est délivrée par un architecte, un diagnostiqueur DPE, un bureau de contrôle ou un organisme de certification si le bâtiment fait l’objet d’une certification. C’est l’attestation n°2, garante du respect de la RE 2020. Le maître d’ouvrage fournit cette attestation pour déclarer l’achèvement et la conformité des travaux.

author avatar
secti admin